Site Saint-Marc

Plan du parcours du lancement

La paroisse de Saint-Marc fut fondée en 1913 avec la construction d’une petite chapelle. En 1931-1932, l’église actuelle a été construit, ensemble avec la sacristie. La chapelle  fut transformée en presbytère (l’actuel) et la construction de l’église et la sacristie actuelle a été commencé. L’église, conçue par les architectes Gascon et Parant, a une forme néoclassique bien réussie, avec un dégagement à l’avant (parvis gazonné en bonne partie) et sur les côtés. Les vitraux de Gérald Maëlstrom ont été installés en 1964 et reflètent une sensibilité plus abstraite que l’église d’origine. L’orgue (opus 2642) est l’oeuvre de Casavant Frères et fut installé en 1961.

Le site abrite trois bâtiments, des zones gazonnées et un petit stationnement. Le bâtiment d’église comprend l’étage principal de la nef, situé à 3,5 m au-dessus du niveau de la rue, ainsi qu’un sous-sol avec une grande salle et plusieurs petits bureaux. L’église est liée au presbytère par un corridor au rez-de-chaussée abritant le baptistère et un corridor au sous-sol. Le presbytère est sur trois niveaux, un sous-sol complet utilisé pour des activités communautaires, un rez-de-chaussée qui comprend des bureaux et une cuisine communautaire, et un 2e étage qui sert de résidence pour 8 personnes. La sacristie est également liée à l’église via la chapelle de la sacristie et au sous-sol. Le sous-sol et le 3e étage de celle-ci sont utilisés pour des activités éducatives et publiques, tels qu’un café internet. Les trois bâtiments ensemble occupent 2 370 mètres carrés au sol (25 500 pieds carrés) et le site Saint-Marc au complet mesure 6 230 mètres carrés (67 000 pieds carrés). Les espaces extérieurs sont surtout en périphérie, soit le long de la rue Beaubien et des 1ere et 2e Avenues. Ils comportent des zones gazonnées et un stationnement asphalté est aménagé entre le presbytère et l’église.

Les lieux ont été témoin de grands moments symboliques dans les vies des paroissiens habitant les rues de Rosemont et de La Petite-Patrie. Il y a eu également des moments de rencontre et de partage plus quotidiens, lors des messes dans la nef et en sortant sur le perron, lors des activités paroissiales et sociales tenues dans les bureaux et dans la grande salle au sous-sol de l’église. Pour marquer ses 100 ans d’échanges et de partage sur les lieux, le moment est propice pour ré-imaginer le site Saint-Marc dans le but de continuer à animer et habiter les lieux comme installation citoyenne du 21e siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>