Ruelle Rosemont?

Ouvrir les portes d’une église peut paraître un geste peu significatif. Cependant, lors de notre première journée « portes ouvertes », une trentaine de personnes sont venues visiter les lieux. Pour un après-midi de semaine, cela témoigne de l’intérêt que la démarche suscite auprès des citoyens. Grands et moins grands, jeunes et moins jeunes, ont déambulé librement dans la nef de l’église sous une belle lumière de soleil filtrée par les vitraux.

Quelques passants, pour la plupart des voisins, nous ont livré des témoignages sur le passé de l’église et sur leur anecdotes personnelles, le mariage, la première communion, etc. D’autres, se sont penchés davantage sur le futur du site et nous ont laissé leur réflexions et leurs idées, en mots ou en images. Ainsi, ils ont contribué à la discussion en continu que nous avons lancée hier et qui se poursuit jusqu’au début 2013.

À 17h, nous avons entamé une réflexion commune pour apporter des éléments de réponse à la question «Qu’est-ce qu’un espace citoyen du 21e siècle?»

Assis dans la chapelle de la sacristie, une quinzaine de citoyens ont échangé de façon conviviale sur les valeurs porteuses d’avenir et qui pourraient être incarnées dans un espace citoyen moderne. Par la suite, la discussion a évolué vers les besoins du voisinage. C’est ainsi que les participants sont arrivés à la notion de ruelle, cette ruelle qui représente l’espace d’échange et d’interaction informelle par excellence dans beaucoup de quartiers de Montréal.

L’espace dont nous avons rêvé ensemble est sécuritaire, à échelle humaine et permet de créer un sentiment d’appartenance à la communauté. C’est un espace dynamique où règnent l’ouverture et la transparence et où il est possible de circuler librement et de façon spontanée.

Le hasard serait le maître d’oeuvre de cette multiplicité de rencontres, de va-et-vients et de connexions. Pas besoin d’un rendez-vous ou d’un objectif pour venir passer un moment de vie avec d’autres, échanger des trucs, des recettes, des astuces ou partager des préoccupations communes de la vie citoyenne. Tous types d’échanges ont été évoqués – l’échange de biens, de connaissances, d’opinions. Il s’agit de bâtir sur le voisinage qui se fait déjà et de tisser des liens avec l’activité commerciale et sociale de la rue Beaubien.

La proposition : passer dans un espace, sans but particulier et assister à des activités en cours, à une répétition théâtrale par exemple, observer ce qui se passe de l’autre côté du mur vitré, vous asseoir, échanger sur des sujets qui vous tiennent à cœur, sur des recettes, partager spontanément un repas entre voisins…

En ce qui concerne l’église, les participants ont souligné sa beauté et l’effet parfois intimidant de ses proportions. De plus, ce lieu a déjà été par le passé un lieu de rassemblement important pour la communauté. Le sera-t-il à nouveau dans un futur proche ? Et si oui, de quelles façons ? Cette première journée nous a permis d’entamer le processus de réflexion sur l’avenir du site comme espace citoyen du 21e siècle.

Comme le disait hier un participant, il est important de transformer le ‘mur trop noir’ de l’église sous-utilisé.

Une chose est certaine, d’après notre échange, la clef du succès repose sur l’inclusion et sur l’ouverture de l’espace, comme la ruelle ou la place du village. C’est avec cette image que les participants se sont quittés hier soir, un sourire aux lèvres.

 

Publié dans Non classé
Un commentaire pour “Ruelle Rosemont?
  1. Magnifiques photos / lumière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>